Comment bien écrire une critique

Comment bien écrire une critique

Je mets souvent sur mon blog des posts concernant des livres que j’ai lus. Ces critiques ont été jusqu’à présent réalisées selon mon « feeling » sans réelle technique. Or il existe certaines règles si on veut écrire une bonne critique littéraire. Je vous en propose quelques-unes mais d’abord une

petite définition de la critique (http://users.skynet.be/fralica/dispo56/pip/acti97.htm):

La critique est un texte bref qui vise à persuader ou à dissuader le destinataire de s’engager à son tour dans la découverte d’une oeuvre.
La note critique est un texte composite qui comporte à la fois une partie informative (éléments matériels sur le contexte de diffusion, bref résumé ou description du contenu) et une partie argumentative (appréciation personnelle argumentée sur divers aspects de l’oeuvre).
(Programme Fesec, 2e degré, 2002)

  • Premier élément d’une critique: pouvoir identifier son objet.

Comme expliqué sur un site canadien IJP, il est bien sûr primordial de situer le lecteur et de lui donner des points de repère. Il faut bien préciser le sujet de la critique. D’après Ashley Thomson, toute critique de livre doit être précédée des renseignements suivants (dans l’ordre):

- le titre du livre
- le nom de l’auteur
- le lieu de publication
- l’éditeur
- l’édition
- la date
- le nombre de pages
- les particularités (par ex., s’il renferme des cartes géographiques)
Je dirai que c’est la partie descriptive ou informative de la critique.
  • Deuxième élément : le synopsis de l’objet de la critique

Dans cette partie, on présente de façon accrocheuse l’histoire du livre qu’on commente  pour aider l’internaute à se faire une première idée de l’œuvre. La fin n’est donc pas  divulguée. On peut se baser sur le résumé qui se trouve sur le dos du livre.
C’est la partie narrative de la critique.

  • Troisième élément : sa prise de position et l’argumentation

Toujours d’après le site canadien IJP, il faut exposer son opinion, les réactions que nous avons eues à la lecture d’un roman.
C’est là que ça se complique. En référence à Ashley Thomson , on peut d’abord expliquer le contenu du livre:
- la description (par ex., est-elle essentiellement picturale, transmet-elle une impression, crée-t-elle un état d’âme?)
- le récit (par ex., est-il essentiellement chronologique, présentant les personnages ou les événements selon un ordre de succession ultime dans le temps?)
- l’interprétation (par ex., y a-t-il une thèse, un argument?)
- les idées principales de l’auteur et la façon dont il les développe (selon l’ordre chronologique? selon les sujets? selon les deux procédés? selon un autre procédé?)
On peut aussi se pencher sur les idées suivantes:
- les idées de l’auteur.
- les antécédents et qualités de l’auteur
- le style de l’auteur : rédaction simple ou technique? claire et lucide ou ampoulée? concise ou verbeuse? logique et raisonnée ou remplie d’imagination et d’émotion?

Comme on peut le constater, écrire une critique n’est pas des plus simples! Mais promis, mes prochaines critiques seront plus élaborées! ;-)

Si vous voulez en savoir davantage sur les critiques littéraires, les sites sur lesquels je me suis basée pour écrire ce post sont:

5 Responses »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>