J’ai lu pour vous : L’Alliance des Trois

J’ai lu pour vous : L’Alliance des Trois
Auteurs : maxime chattam,
Editions : france loisirs
Parution : 03 nov 2008
Pagination : 481 pages
ISBN : 9782298023022
Prix : 19 €

Cette chronique a également été publiée sur 1001livres, site où je suis inscrite en tant que critique libre. Vous pouvez lire l’entierté de mon article sur le site en question.

Autre Monde est une trilogie dont L’Alliance des Trois est le premier tome.
Ce livre m’a été recommandé par de nombreux lecteurs, fascinés par l’univers que Maxime Chattam avait réussi à créer. Mes attentes étaient donc élevées, peut-être un peu trop car mon enthousiasme s’est malheureusement dégonflé à la lecture des premières pages, comme un malheureux soufflé râté. Heureusement, je me suis accrochée et au final, je ne le regrette pas car le roman en vaut la peine. Quand même.
Mais commençons par le commencement.

Résumé

Matt Carter, un adolescent de 14 ans, est de plus en plus intrigué par d’étranges phénomènes qui sévissent à Manhattan. D’étranges éclairs bleus apparaissent et rampent le long des immeubles, telles de mains maléfiques à la recherche de proies. Une Grande Tempête frappe sa ville en pleine nuit et lorsqu’il se réveille, tout a changé. Le monde semble avoir disparu. Il retrouve son ami et ils décident tous les deux d’explorer cet Autre-Monde et de survivre. Que s’est-il donc passé? Sont-ils les seuls à avoir survécu?

L’histoire.
Tout tourne autour du thème du roman qui comprend une belle intrigue de départ, efficace et qui sert bien les personnages. J’entends par là que le lecteur est tout de suite impliqué par la vie des héros, ce qui nous donne envie d’aller plus loin et de découvrir ce qui s’est passé. L’ensemble se tient et un certain mystère s’épaissit au fil des pages. Les actions se succèdent bien sans pour autant balancer le lecteur d’un endroit à un autre.

Les personnages.
Les personnages sont assez bien construits et suffisamment intéressants pour attirer l’attention. Heureusement car sinon je pense que j’aurais vite décroché en raison de ma difficulté à m’identifier aux héros. Bien sûr, ils sont adolescents (ce qui n’est pas mon cas) mais  je ne pense pas que cela en soit la raison. Non, le problème tient au fait qu’on a l’impression d’avoir affaire tantôt à des enfants de 10 ans tantôt à des adolescents de 16 ans voire 18 ans.
L’auteur a sans doute essayé de faire évoluer ses personnages mais leur progression n’est pas linéaire et semble presque dûe au hasard des événements. L’auteur n’a pas été au bout de la complexité des héros et de leur construction, et cela m’a dérangée dans ma lecture. Un peu comme si on fait bâtir une magnifique maison mais dont le fignolage n’est pas terminé.

Le style.
D’accord, c’est bien écrit. Le vocabulaire, la construction des phrases, les descriptions, la structure des chapitres…c’est parfait. Mais alors pourquoi j’ai eu l’impression que cela s’adressait à des adolescents et non à un public adulte? Certaines explications étaient trop simplistes. C’est un roman finalement rempli de naïveté, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, je le concède volontiers. L’intrigue de base est bonne mais il manque un véritable suspense dans les actions elles-mêmes. Je n’ai pas ressenti de véritable terreur, une horreur sans nom qui me tienne en haleine au point de ne savoir lâcher le livre avant de l’avoir terminé. Alors que tous les éléments s’y prêtent!

Conclusion? Mitigée.
On est passé à côté d’un petit chef-d’oeuvre. Et c’est bien dommage car la déception n’en est que plus grande. Au point de me demander si je vais acheter les tomes suivants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>