Une critique de Vengeances

Une critique de Vengeances

Bonjour à tous,

Voici une critique que Patrick Chabannes a eu la bonne idée de publier sur son blog et sur Babelio. Un grand merci à lui pour sa lecture et ses remarques constructives!
J’attends les vôtres ! :-)

Un aperçu :

En quelques lignes bien tournées, Eve Dennels rappelle les principaux faits du premier volume, L’Éveil, si bien que même celui qui ne l’a pas lu peut se lancer à la suite de Kiana.
Ève est une formidable conteuse. Elle prend des éléments épars, qui restent certes dans les standards de la Fantasy, et construit habilement un récit prenant avec une langue bien construite tout en restant simple et accessible à tous. le domaine du Songe est encore un peu sous-utilisé et je ne serai pas étonné de voir ce très bon concept jaillir lors du dernier volet de la série.

La suite sur son blog !

Comment s’accordent les adjectifs de couleur ?

Comment s’accordent les adjectifs de couleur ?

Il a les yeux bleus ou pastel ou saphir … Quand faut-il accorder ces adjectifs de couleur ?
La règle générale est que l’adjectif s’accorde avec le nom qu’il qualifie sauf s’il est composé (bleu foncé) ou s’il provient d’un nom de fruit, de pierre ou de fleur. Exceptions: pourpre, mauve, écarlate, rose fauve …

En résumé, seuls les adjectifs qui sont constitués d’un seul mot et qui ne dérivent pas d’un nom s’accordent. Voici un site qui explique très bien tout ça et que je vous conseille pour ne plus vous emmêler les … pinceaux :-) : Le français facile

Ecrivez pour le plaisir !

Ecrivez pour le plaisir !

Faut-il être prétentieux ou humble quand on écrit ? La question est posée par François Bégaudeau qui donne quelques conseils aux amateurs écrivains. Un de ses romans les plus connus est « Entre les murs » vendus à 170 000 exemplaires. Il met néanmoins en garde sur le peu de chance de succès en tant qu’écrivain. Son discours réaliste n’en demeure pas moins motivant et nous rappelle qu’avant tout, il faut écrire pour le plaisir ! J’adhère ! :-)


Les conseils de François Bégaudeau par enviedecrire

J’ai lu Le scandale Modigliani

J’ai lu Le scandale Modigliani

Titre : Le Scandale Modigliani
Auteur : Ken Follett
Paru le : 18 mai 2011
Editeur : Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-15973-5
Nb. de pages: 341 pages

Est-il encore nécessaire de présenter Ken Follett ? Il nous a habitués à de tels chefs d’oeuvre que j’ai forcément été déçue de ce roman-ci.
L’auteur nous prévient dès la préface : c’est un livre léger et pétillant. Certes, c’est frais et divertissant, l’histoire n’est pas mauvaise et l’intrigue bien construite mais … on est loin d’un Ken Follett ! Il semblerait que ce soit un de ses premiers romans et force est de constater que les personnages – trop mombreux – auraient pu être davantage exploités. Le texte est parfois décousu et les dialogues manquent de piquant. Cela reste un roman simple qui se lit facilement et qui ne demande pas trop d’efforts. J’ai bien aimé la critique sous-jacente du monde des arts et de ses acteurs. :-) C’est un tableau ironique de ce milieu artistique dépeint au travers d’un road-movie européen.
À lire dans un train, à la plage, en vacances … juste pour passer le temps mais ne fondez pas trop d’espoirs sur ce roman.

Les contrats d’édition

Les contrats d’édition

Même si l’auto-édition est une belle aventure, beaucoup d’entre nous, pauvres passionnés d’écriture, souhaiteraient se faire éditer. Après tout, qui ne rêverait pas de voir son roman sur un bel étalage dans une grande librairie ? Mais pas facile de s’y retrouver quand on essaye de se faire éditer alors voici une vidéo sur les contrats d’édition expliqués par un avocat. En espérant que cela apporte un éclaircissement sur les méandres du monde de l’édition ! ;-)


Les bases d'un contrat d'édition par enviedecrire

L’autoédition est-elle de l’auto-suffisance ?

L’autoédition est-elle de l’auto-suffisance ?

Je vous propose une vidéo d’une auteure, Ingrid Desjours, qui nous parle négativement de l’auto-édition. « L’auto-édition, c’est de l’auto-suffisance et ça, c’est mauvais » Elle compare même l’auto-édition à de la malhonneteté, ce qui est un en mon sens totalement exagéré. Vous l’aurez compris, je ne suis évidemment pas d’accord avec ses propos que j’estime trop simplistes et qui révèlent un manque de réflexion sur le secteur de l’édition en général et de l’auto-édition en particulier. Bien que je puisse comprendre certains points, notamment lorsqu’elle évoque la nécessité d’être soutenu et d’avoir un regard extérieur, elle passe à côté d’un tas d’éléments qui auraient pu rendre cette vidéo intéressante : quid de la liberté d’expression, du contrôle de son oeuvre, de l’évolution du Web et de ses implications sur l’édition, … Qu’en est-il de la démocratisation de l’écriture ? Je ne rejette pas du tout l’édition classique mais je suis stupéfaite d’entendre des propos aussi naïfs et réfractaires. Il y a du bon et du moins bon aussi bien dans les livres édités par de grandes maisons d’édition que dans ceux qui sont auto-édités !


Ingrid Desjours parle de l'autoédition par enviedecrire

Ken Follett parle de la Chute des Géants

Ken Follett parle de la Chute des Géants

Je pourrais y passer des heures (bon, peut-être pas, mais un p’tit temps quand même) … à écouter Ken Follett nous parler d’un de ses romans. Ses expressions faciales sont amusantes, vous avez remarqué ? Ses yeux qui s’agrandissent quand il évoque ses héros, ses lèvres qui se serrent et ses yeux qui se plissent quand il utilise une pointe d’humour … Un grand monsieur, au talent immense. Je l’avoue, je suis fan !
Vous saviez que Ken Follet a fait relire son manuscrit à 8 professeurs d’histoire pour limiter les erreurs dans la Chute des Géants ? 8 !! La Chute des Géants est le premier tome d’une trilogie intitulée Le Siècle. L’histoire commence à la 1ère Guerre Mondiale et concerne la vie de 5 familles dont le destin s’entrecroise.Je vous laisse découvrir cette interview qui vous convaincra, je suis sûre, de lire son nouveau roman. En tout cas, avec moi, ça a marché. :-)

Stephen King nous parle de N.

Stephen King nous parle de N.

Bon, je suis dans ma phase Stephen King, vous l’aurez compris. :-)
Après avoir lu « Juste avant le crépuscule », écrit un post à ce sujet, je vous mets une vidéo dans laquelle il évoque une de ses nouvelles « N. ». Elle a été imagée sous forme de court-métrage qui ressemble à une bande-dessinée.
Je vous laisse découvrir cette interview sous-titrée en français :

William Faulkner : entretien inédit

William Faulkner : entretien inédit

Cette fois, pas de vidéo mais bien des extraits d’un entretien que le célèbre William Faulker a accordé à « Paris Review », une revue littéraire américaine aujourd’hui rééditée. Pour rappel, William Faulkner est né en 1897 dans l’état du Mississipi et a reçu le Prix Nobel de la Littérature en 1949.

Allez sur NouvelObs.com pour lire cet article intéressant et inédit !

En attendant, voici une de ses citations (Lumière d’août-1932):

« Je sais maintenant que ce qui fait d’un homme  un imbécile c’est son inaptitude à suivre même les bons conseils qu’il se donne à lui-même. »

Source : Citations de William Faulkner – Dicocitations ™citation