Tag Archives: Carlos Ruiz Zafon

J’ai lu : les lumières de septembre

J’ai lu : les lumières de septembre

Titre : Les lumières de septembre
Auteur : Carlos Ruiz Zafón
ISBN : 2221122909
Editeur : Robert Laffont

Voici un beau roman que je conseillerai à ceux qui aiment la poésie et le fantastique. L’auteur combine à merveille les deux et réussit l’exploit de plonger le lecteur dans une ambiance à la fois sombre et merveilleuse. Il semblerait que « les lumières de septembre » soit le troisième tome d’une série mais vous pouvez sans problème commencer, comme moi, par celui-ci. Carlos Ruiz Zafón est un conteur doué même si beaucoup de critiques estiment que ce livre n’est pas à sa hauteur. Il l’a écrit à ses débuts mais malgré les défauts que certains relèvent, notamment la lourdeur de certaines phrases, ce que j’ai retenu du roman est l’ambiance magique dans lequel le lecteur est directement plongé. Un livre pour ados, s’écrient certains. Je trouve cette conclusion très réductrice. « Les lumières de septembre » s’adresse à tous, même si les héros principaux sont adolescents.
La quatrième de couverture vous donnera plus d’indication quant à l’histoire :

1937. Quand Simone Sauvelle, sa fille Irène, quinze ans, et Dorian, son jeune fils, arrivent en Normandie après avoir quitté Paris, ils tombent immédiatement sous le charme de Lazare Yann, fabricant de jouets mondialement réputé, et de son étonnante demeure, Cravenmoore. Composée d’innombrables pièces et corridors qui se perdent dans une obscurité insondable, Cravenmoore est peuplée de marionnettes qui semblent mener une existence indépendante. Mais très vite une ombre, désespérée, brûlante de haine, cherche à tuer la famille Sauvelle. Pourquoi s’en prend-elle ainsi à ces nouveaux arrivants ? Quels secrets ont-ils menacés ?
La réponse se trouve dans le journal intime d’une jeune femme disparue des années auparavant. Et auprès d’une femme oubliée du monde depuis vingt ans, dans une chambre gardée par de terrifiants pantins.

Pour les curieux, voici une vidéo de l’auteur concernant un autre de ses romans « Le prisonnier du ciel »: